Loading...

En passant de l'analogique au numérique pour ses essais, Williams a réalisé des gains de temps, augmenté la précision de ses données techniques, et amélioré la qualité de ses produits

Situation

Williams Group, la grande écurie de Formule Un, sait concevoir des voitures extrêmement rapides. Il lui manquait en revanche un moyen de réaliser ses essais techniques avec une rapidité analogue. Pour y parvenir, le groupe devait disposer d'une solution qui accélère la conduite des essais, minimise les erreurs et libère la charge de travail du personnel clé associé à la re-saisie des données, afin de lui permettre de se consacrer à des tâches à plus forte valeur stratégique.

Les ingénieurs de l'entreprise réalisent leurs essais en soufflerie sur des modèles à une échelle de 60 %, afin de mesurer comment ils se comportent dans des conditions simulant l'aérodynamique d'un véritable circuit. Une procédure de mesure quotidienne est en place afin de veiller à ce que le modèle présente des dimensions précises, au fil des modifications constamment apportées. L’équipe devait auparavant enregistrer ces résultats (120 mesures par jour) sur des formulaires papier, avec de saisir à nouveau les données sur une feuille de calcul électronique. Ce processus prenait beaucoup de temps et était sujet aux erreurs, sans offrir les possibilités de mobilité et de collaboration qui permettraient d’optimiser son utilité dans une organisation moderne. Les ingénieurs avaient par ailleurs peu confiance dans la fiabilité des résultats.

"L’équipe Avanade s’est totalement impliquée dans le projet. Ils ont parfaitement cerné nos besoins et ont su mettre en œuvre une solution sur mesure. L'application Avanade nous fait gagner un temps précieux et contribue à l’amélioration de la qualité de nos produits."

Rachel Hayes Aérodynamicienne, Williams

Solution

Williams a demandé à son partenaire technologique, Avanade, de l’aider à relever ces défis. Dans le cadre de l'initiative en cours d'Avanade visant à aider Williams à mettre en place un environnement de travail numérique, les deux entreprises ont travaillé en étroite collaboration pour développer Wind Tunnel Level 2, une application qui élimine les processus de re-saisie et les délais et erreurs leur étant généralement associés. L'application fonctionne sur une tablette Microsoft Surface Pro 4, sur laquelle les ingénieurs peuvent enregistrer leurs mesures au fil des essais. Des macros permettent d’automatiser le processus d’actualisation de la base de données Microsoft SQL Server sur le système back-end.

La nouvelle application reprend, pour l’essentiel, l’apparence des formulaires papier qu’elle remplace, et aucune formation n'a ainsi été nécessaire. Différence de taille avec les formulaires papier, cependant : l'application intègre intègre une fonctionnalité de validation des données qui permet de détecter immédiatement les erreurs, alors que le véhicule testé se trouve toujours en soufflerie. Autre avantage précieux, par rapport aux formulaires papier : l’application permet aux ingénieurs de conduire une analyse en temps réel de leurs mesures sur plusieurs jours de tests, ce qui permet de faire émerger de nouveaux éléments de compréhension beaucoup plus rapidement qu’auparavant.

Résultats

Réduction des erreurs, confiance, amélioration de la fiabilité des résultats. Grâce à l’application Wind Tunnel Level 2, les ingénieurs Williams peuvent désormais identifier les erreurs de mesure avant qu’elles ne soient saisies dans la base de données. L’un des principaux avantages de ces gains de précision tient au fait que les ingénieurs accordent désormais une plus grande confiance à leurs résultats. Désormais, lorsque des écarts apparaissent sur plusieurs essais conduits sur un modèle donné, les ingénieurs savent que cela est dû à une variable, et non pas à une erreur d'enregistrement, et peuvent agir en conséquence.

Augmentation du nombre d’essais de développement. Le nombre d'essais pouvant être conduits par les ingénieurs est limité par un certain nombre de facteurs, notamment le temps nécessaire pour compléter chaque test et la nécessité de se conformer aux règlements sportifs de F1. En réduisant la nécessité des répétitions d’essai visant à identifier et corriger les erreurs d'enregistrement, l'application permet aux ingénieurs de disposer de plus de temps pour les essais de développement proprement dits. Cela se traduit par des produits de meilleure qualité et des voitures plus performantes sur les circuits.

Quatre heures gagnées chaque semaine. En éliminant la nécessité de re-saisir les données, l'application permet à chaque ingénieur de gagner 15 à 20 minutes par jour. L'aérodynamicien responsable de l'identification et du signalement des erreurs d'enregistrement passait auparavant deux heures par semaine à vérifier les formulaires papier. Ces deux tâches ne sont aujourd'hui plus nécessaires, permettant ainsi à l'équipe de consacrer quatre heures supplémentaires par semaine à des activités plus stratégiques.

Projets clients similaires

Prochaines étapes

Découvrez comme nous pouvons vous aider à servir vos clients comme jamais ils ne l'auraient imaginé.

NOUS CONTACTER
Fermer
Modal window
Diminuer
Share this page